Annexe regates virtuelles Francais Annexe virtual regattas English Annexe regatas virtuales Spanish
L'annexe
des SO
Retrouvez l'Annexe des SO sur

Comentarios Regatas SO

Tour de France 2011 - Leg 1

mini class annexe Regatas Virtuales mini satellite annexe Regatas Virtuales

Par Olympic Star - Mardi 28 Juin 2011, 07:50

La première étape du Tour de France 2011 est terminée et c’est déjà le temps des premières analyses et des bilans provisoires avant le prochain départ dans une semaine exactement, mardi 5 juillet.


La première remarque c’est que ces M34 sur des cases de vent réduites à 15’ de côté sont des bateaux assez fatiguant à mener en virtuel. D’autant plus fatiguant que le parcours proposait finalement peu de lignes droites si ce n’est la journée de samedi entre les côtes normandes et le nord du cotentin, et encore il a fallu se positionner pour être en mesure de plonger sur les Iles anglo-normandes.
Des cases de 15’ qui nous ont obligent en moyenne, dans les conditions de vent que nous avons connu, à être présents toutes les deux heures pour affiner les réglages et optimiser la progression du bateau. Sur ce type de courses, les AO sont vraiment avantagés et ont la vie sensiblement facilitée par les options. Je regrette la Vélux 5 Océans et j’attends avec impatience la Clipper Around The World qui, toutes deux, constituent mon format de course préféré car elles permettent de faire des nuits complètes ou presque sans trop pénaliser le bateau.
Quel plaisir également finalement de ne pouvoir disposer de Zézo qui est un outil extrêmement pratique mais qui, il faut le reconnaitre, nivelle considérablement les valeurs en permettant à beaucoup d’être en top uniquement en assurant une présence devant l’ordinateur. Là, il a fallu se préoccuper de tactique, réfléchir, calculer et choisir, … et cela change beaucoup de chose et explique en grande partie le résultat de l’étape.


La deuxième remarque c’est en effet que les écarts sont finalement assez importants en SO sur une étape assez courte et dans des conditions de vent finalement assez régulières. Si les AO sont arrivés relativement groupés, chez les SO les premiers ont fait le trou. Un peu moins de 2h30 entre le 1er AO et les 50ème du général, … plus de 6 heures chez les SO. Or le classement général, si je ne me trompe pas, se fait au temps et cette 1ère étape n’avait donc vraiment rien d’un prologue.
Il faut dire que devant cela n’a pas amusé la galerie, le top 5 SO est édifiant avec la présence de 5 bateaux confirmés qui depuis quelques temps trustent les podiums avec une régularité sans faille. Ricoo, Olympic Star, Hugo 28, Mifou et Reves de Gosse TPN dans l’ordre du classement font en effet parti des plus expérimentés de la classe SO, ils naviguent depuis longtemps et maîtrisent bien les tenants et aboutissants de la course que cela soit techniquement ou tactiquement. Il n’est donc pas étonnant de les retrouver au firmament de ce classement.


Plus étonnant est le fait que derrière de nombreux outsiders ne sont vraiment pas là ou on les attendait. D’une part il manque certains bons clients qui ont fait l’impasse sur cette course. D’autres l’ont rejointe en cours de route et une fois n’est pas coutume, le pilot boat n’a pas été tendre avec eux (Mastoli et Post-R Force 2cvRKN par exemple). D’autres encore ont vraiment couru en touriste comme Le Mutant – TPN SPB, Lady Domy ou Aigle-Vert ACE. D’autres enfin on payé la fatigue accumulée sur cette première étape (Guigui76, rene la taupe, et quelques autres dans une moindre mesure comme JFLBJFLB) qui arrivait il est vrai juste après un Bol d’Or Mirabaud épuisant.
Du coup dans le top 20 du classement actuel il n’y a pas beaucoup d’outsiders désignés. Je compte quand même 17EG1 qui avançait masqué - Chporgne on t’a reconnu – (9ème), Traban 155 TPN (11ème), otta-two (17ème), Chocotte44 (18ème), … et en revanche de nouvelles têtes apparaissent.


Ainsi l’ami brésilien Curupira VII (6ème) à moins de 2 heures, mais c’est un ancien AO reconverti, ainsi Corinette44 TPN (7ème) que l’on avait vu assez à son avantage sur la fin de la Vélux mais qui a franchi un pallier. La Rosiere (8ème), expérimenté, avait en revanche le profil de la grosse côte et on le savait capable de telles performances. Pirogue 52400 – RACA (10ème) enfin, également SO depuis longtemps a réalisé de très loin sa meilleure course depuis la route du Rhum en monocoque (41ème quand même !). Vous constaterez qu’il n’y a quand même pas de perdreaux de l’année dans le top 10 et que sur une telle étape l’expérience était un atout incomparable.


Il en sera de même sans doute sur les autres étapes qui vont nous proposer quelques moments de bravoure comme la traversée du golf de Gascogne toujours piégeuse et qui sera comme toujours décisive car les écarts peuvent s’y creuser, le passage du cap Finistère sera un indice important sur la situation (en priant pour que MP ait la présence d’esprit de nous gratifier de quelques bouées de passage du côté de la Corogne et Faro par exemple). La descente le long des côtes portugaises sera également clé, l’an dernier il fallait tirer au large, mais pas trop quand même, … qu’en sera-t-il cette année ? Est-ce que nous allons également devoir lutter face au vent pour franchir le détroit de Gibraltar, … une épreuve épuisante dans un terrain de jeu réduit entre les côtes marocaines et espagnoles ou il faudra être extrêmement vigilant en tirant des bords sous peine de perdre beaucoup. Enfin la remontée sur Port Camargue le long des côtes espagnoles ou plus au large et les différentes options à travers les Baléares, … pas de quoi s’ennuyer sur cette 2ème étape qui sera bien le morceau de bravoure annoncé.


Au plaisir donc de vous y retrouver mardi prochain même si pour ma part je vais entrer dans une période plus compliquée ou je vais être bien moins disponible. Qui vivra verra !


Bien amicalement à tous et bon repos !
Renaud

Par Olympic Star - Lundi 27 Juin 2011, 05:20

4h15 du matin, … je devrais être tranquillement dans mon lit en train de dormir profondément … alors que me voilà devant mon ordinateur en train de rédiger un papier. Nous ne sommes vraiment pas bien normaux, … c’est en tout cas bien l’avis de ceux qui ne comprennent pas cette passion débordante qui nous pousse à mettre le réveil en pleine nuit pour aller barrer un bateau virtuel.


Et puis celle-là de nuit elle est sacrément complexe à gérer en plus, il est rare d’avoir autant de manœuvre à opérer dans un laps de temps aussi réduit. Depuis la fin de l’après-midi nous en avons pour notre argent, … du moins celui que nous avons économisé pour ne pas avoir pris les options. Le tour de la Bretagne, c’est quand même un exercice périlleux même si le découpage des côtes proposées par cette interface permet désormais à tout un chacun de tirer son épingle du jeu, … et ce même en n’utilisant pas Pacotool, … facile à dire lorsque l’on utilise cette aide inestimable à la navigation virtuelle il est vrai.


Il faut dire également que lorsque l’on a la chance de faire la course en tête cela motive à ne pas lâcher l’affaire. On s’accroche, on va chercher les moindres détails qui vont nous permettre de grappiller un peu de temps. C’est le cas actuellement du top 10 ou personne ne veut céder quand derrière un peu plus loin dans le classement on fait des compromis entre plages de sommeil et quarts de service sur le pont, c’est notamment le cas de yannick4222 BZH ou Guigui76.


En tête de course Ricoo creuse petit à petit l’écart, … ça se joue insidieusement sur de petits riens et au bout du compte cela vient de finir par faire pratiquement une itération complète. Désormais je passe plus de temps à contrôler dans mon rétroviseur Hugo 28 qui revient en boulet de canon qu’à surveiller la poupe de Ricoo. Derrière le trio de tête toujours bien installé au commandement, Mifou a effectué une magnifique remontée pour s’installer confortablement à la 4ème place, … et ce tout en allant vérifier d’un peu trop près la qualité des moules peu avant Brest.


Derrière la lutte pour le top 5 vient provisoirement de prendre fin car JFLBJFLB épuisé après le Bol d’Or Mirabaud vient sans doute de s’assoupir car lui aussi est parti à la faute. Même si il réagit rapidement il va devoir laisser Reves de Gosse TPN s’envoler pour une nouvelle place d’honneur. La Rosiere et sans doute également l’étonnante Corinette44 TPN vont sans doute également en profiter. Comme vous le constatez cela lutte à tous les échelons.


En attendant il va me falloir aller me coucher pour dormir un peu, juste après avoir mis le cap sur le nord de l’archippel des Glénan, … comme Ricoo et Hugo 28 bien sûr, … on ne se quitte plus. Ainsi Mifou va pouvoir tenter une option Glénan Sud. Il est malin Mifou, il joue sur plusieurs tableaux, … ce n’est pas aux vieux singes que l’on apprend à faire la grimace.


Bonne fin de nuit à ceux qui dorment comme à ceux qui sont de quart.

 

 

....Une petite mise à jour peu avant la bascule de 8 heures, juste pour signaler que chez les SO la pensée unique règne, car tout le monde suit Ricoo, ... cela dit on peut comprendre, on a connu plus mauvais guide.

L'incertitude règne sur les conditions de vent à venir et nul ne semble visiblement craindre de rester près des côtes ou le vent sera sans doute moins soutenu mais permettra un meilleur angle d'attaque pour viser Quiberon.

La fatigue a gagné la flotte cette nuit, JFLBJFLB est resté enlisé un bon moment, Guigui76 s'est également endormi, quand à rene la taupe, ... si quelqu'un pouvait lui passer un coup de fil pour le réveiller ce serait sympa !

Du coup le top 10 se complète avec l'ami brésilien Curupira VIII (7ème) en dépit de son échouage d'hier soir qui aurait pu durer longtemps si Cervantes9 ne lui était venu en aide, 17EG1 (Chporgne) 9ème et Pirogue 52400 - RCA (10ème).

@+

Par Olympic Star - Dimanche 26 Juin 2011, 07:38

Et voilà, Ricoo a pris le pouvoir, certes son classement actuel est indéniablement bonifié par sa position par rapport à la bouée d’arrivée mais il n’y a pas de doute à avoir, cette nuit il a mis sa grosse patte sur la course SO.


Au sujet du classement, j’avoue ne pas bien comprendre pourquoi PM ne positionne pas une bouée de passage ou à défaut une bouée de classement du côté de Brest afin de permettre de disposer d’un classement crédible tout au long de la course. Hier, pendant cette longue journée d’inactivité ou nous avons tiré un long bord nord-ouest pour nous positionner pour la nuit, nous n’avons cessé de perdre des places, bien davantage que de raison. Nous en avons récupéré une bonne partie cette nuit mais ce matin le phénomène se reproduit avantageant ceux qui sont le plus au sud ou détriment de ceux qui font davantage d’ouest.
Il est vrai que cela n’aura pas trop d’incidence à l’arrivée et les meilleurs seront devant, certains auront rêvé un moment et pourront encadrer une copie d’écran de l’Annexe des SO pour se rappeler qu’ils ont, fictivement, mené la course SO.


Ricoo a donc pris le pouvoir et il ne va pas être facile à déloger, c’est un peu de ma faute, je lui ai ouvert la porte cette nuit, … à moins que ce ne soit lui qui l’ai forcée, … il a fait le choix de faire davantage de sud une fois le Cotentin doublé. Pour ma part j’ai serré sur Serck, la petite île anglo-normande méconnue. Je ne sais pourquoi je n’ai pas osé me positionner plein sud, comme si je ne faisais pas confiance aux prévisions annoncées pour ce matin.
Pourtant depuis le début on peut constater une grande stabilité dans les changements de vents et ces nouvelles bascules de vent une fois assimilée par les anciens vont finalement faire le bonheur de tous et notamment des poireaux qui s’accrochent derrière nous.
En tout cas la situation si elle se décante provisoirement reste serrée. Ricoo est légèrement en tête, même si le classement ce matin à 7h30 va faire figurer Guigui76 devant. Derrière lui, Hugo 28 et Olympic Star sont au coude à coude. La bonne surprise de cette première étape c’est La Rosière que le Tour de France inspire (déjà 11ème de la même étape l’an dernier). On ne l’avait pas vu à ce niveau depuis la Sodébo (10ème). Parmi les outsiders, Reves de Gosse n’est pas loin du tout, comme JFLBJFLB, en progression constante.


Un peu plus loin il vaut mieux se méfier également de 17EG1 qui n’est autre qu’un sistership de Chporgne. Pour quelqu’un qui comptait faire la course en touriste il n’est pas si mal placé que cela. Parmi les autres outsiders, Traban 155 TPN, Bory’s et Chocotte44 accusent déjà 10 milles de retard. Mifou pour sa part, toujours épris de liberté s’est positionné plus à l’ouest et compte un peu sur des conditions différentes pour se refaire la cerise, … pas sûr qu’il soit exaucé.
Pourtant il peut être dangereux de se laisser coller à la côte bretonne mais en y regardant de plus près, ces M34 m’ont l’air d’avancer plutôt bien sous spi et même par vent arrière, de quoi crédibiliser l’option des sudistes, du moins si le flux d’air reste assez soutenu.


En tout cas d’ici une heure ce sera cap à l’ouest pour la flotte qui va devoir doubler la pointe de la Bretagne la nuit prochaine, … pas une sinécure avec son relief escarpé et son chapelet d’îles. Pour ma part je fête un anniversaire aujourd’hui, l’an dernier je m’étais échoué peu après l’île de Batz victime de la légère dérive vers l’équateur bien connue désormais des marins virtuels. J’avais perdu près de 2 heures, le temps de m’en rendre compte, et terminé 1115ème de la première étape, … ma dernière très grosse boulette de marin virtuel, … (rassurez vous j’en commets aussi régulièrement des petites comme mes 3 échouages sur le Figaro 2010).


Je vais essayer de faire mieux cette année et sur ce, je vous souhaite une très bonne journée.
PS : n’oubliez pas le S..

Par Olympic Star - Samedi 25 Juin 2011, 00:33

Bonjour à tous,


Ne révez pas, ... ceci n'est pas le début d'une chronique, ... je n'en aurais pas le temps sur la durée et je m'en voudrais de me lancer dans une épopée que je ne pourrais mener à son terme. Néanmoins j'ai un peu de temps puisqu'il me faut attendre un peu avant d'aller me coucher, attendre de franchir la prochaine case de vent et d'ajuster mon cap.


J'en profite donc pour vous écrire quelques mots pour saluer ce départ pour une nouvelle aventure. Un nouveau Tour de France à la voile qui ne nous vaudra pas comme il y a deux ans de franchir les Pyrénées, les Alpes après avoir traversé la plaine du Pô, la Suisse, l'Allemagne, le Luxembourg et la Belgique pour boucler un original tour de l'Héxagone. Les Pyrénées sans un souffle d'air cela avait été coton, presque aussi long que long détour par Gibraltar que nous avons déjà connu l'an dernier et qu'il faudra refaire cette année.


Je m'étais promis cet été de ne pas courir ces courses courtes avec des cases de vent réduites de 15' de diamètre, ... mais l'Istanbul Europa Race a été repoussée à Avril prochain et je n'ai pas su attendre jusqu'à fin juillet pour le départ de la Clipper.


Me voilà donc parmis vous pour cette course sympatique mais délicate. Il suffit de regarder le quinté de tête de l'an dernier pour s'en assurer : 1-Ricoo, 2-Mifou, 3-Hugo 28, 4- Lintouchable, 5- Avelmordu13, ... que du beau monde n'est ce pas ? Si le dernier est désormais passé en AO, si Lintouchable se fait désormais plus rare et distille son talent avec parcimonie, le trio de tête est toujours là et sera difficile à déloger.


La 1ère étape a commencé il y a tout juste 10 heures et les cadors sont déjà devant. Et pourtant, ils sont tous tombés la tête la première dans le perfide piège tendu par la bascule de 8 heures. Nous avons, pour la plupart, amorcé notre virement de bord juste après 19h53, certains même comme Reves de Gosse TPN l’ont anticipé avant même ce moment là, … et nous nous sommes tous retrouvés arrêtés 10 bonnes minutes jusqu’à ce que la bascule de vent s’effectue enfin à 20h03. Nos souffles se sont arrêtés en même temps que le vent, … heureusement l’apnée n’a pas duré trop longtemps.


A l’heure actuelle c’est Mifou le leader qui emmène la troupe, à l’entrée dans la Manche, au large du Cap Gris-Nez, il a plongé le long des falaises de la Côte d’Opale emmenant avec lui Reves de Gosse TPN, Asso Ma Difference 87 et quelques autres.
Au centre du plan d’eau c’est Ricoo qui guide un autre groupe devant Hugo 28, Olympic Star, JFLBJFLB, Sirene du Zephyr, www.pilo-tee.com bis (bien remis de son échouage peu avant Calais dans l’après-midi) et zecat63
Enfin, le long de la riviera britannique on retrouve entre autres Guigui 76, rene la taupe, Bory’s, Gard ace, Chocotte44 et Traban 155 TPN, le vainqueur de la dernière étape de la Vélux 5 Océans.


Mais la Manche n’est pas bien large et la nuit sera longue, les options qui se dessinent ont tout le temps de se mélanger et il est bien difficile de savoir qui sortira devant au petit matin même si il y a de fortes chance que cela soit Ricoo, une fois n’est pas coutume. Beaucoup d’inconnus ou de bateaux méconnus font également la course en tête pour l’instant, on fera le compte demain matin pour voir ceux qui sont toujours bord à bord avec Mifou, Ricoo et consorts … et il sera alors temps de se pencher un peu sur eux.


Voilà, il est l’heure, je m’en vais barrer et aller dormir quelques heures. A bientôt donc !

animation annexe des so